skip to Main Content
RETROSPECTIVE / #GEN3 : Rétrospective D’une Table Ronde Féminine Riche D’échanges

RETROSPECTIVE / #GEN3 : rétrospective d’une table ronde féminine riche d’échanges

#GEN3 s’est déroulé les 14 et 15 octobre 2015 à Metz Expo. Le rendez‐vous des professionnels du numérique dans le Grand Est proposait conférences, tables rondes, workshops et moments networking du petit déjeuner au dîner. Dans le cadre de son partenariat avec Grand Est Numérique, L’association Femina Tech a eu l’opportunité de proposer au public une table ronde « Technicité. Technologie. Féminité. » pour aborder les thématiques liées à la place des femmes dans le numérique.

La table ronde a été organisée en partenariat avec la ville de Metz. M. Philippe Henaux, responsable du développement numérique pour la ville, accompagne l’association dans ses démarches depuis ses débuts.

Quatre femmes du numérique, Brigitte NOMINE, Marine ANDRIEU, Dipty ChANDER et et Amandine ZIMMERLE ont participé à cette table ronde et ont pu échanger sur différentes thématiques telle que la mixité en termes de sexe et de formation pour le bon développement économique au niveau de l’innovation et du contexte concurrentiel, les évolutions et la création d’entreprise.

Le Numérique est un secteur d’avenir pour l’économie française mais seulement 28% de femmes travaillent dans le secteur, toutes fonctions confondues, et elles ne sont à la tête que de 8% des entreprises innovantes. Quelles en sont les causes ? Quelle est la place des femmes dans le Numérique ? Accroître la présence des femmes dans le secteur de l’économie numérique permettrait d’augmenter de 9 milliards d’euros le PIB annuel, selon une étude de l’Union Européenne.

Présentation des intervenantes

Animatrice : Muriel Boucher

Vice‐présidente de Femina Tech et du Cluster Image et Numérique. Elle est directrice régionale à l’école Epitech de Nancy.

Citation à retenir de la table ronde : “Le Numérique est un secteur d’avenir pour l’économie française mais il compte seulement 27% de femmes selon les chiffres du Syntec Numérique et moins de 5% de développeurs alors que la Malaisie compte 50 à 60 % de femmes développeurs”

Dipty Chander

Vice‐présidente de l’Association E‐mma et étudiante en troisième année à Epitech Paris.

Citation à retenir de la table ronde : « Ça va mettre du temps mais faut persévérer […] car la promo qu’on vient d’accueillir cette année à Epitech est celle qui a le plus de filles. »

Brigitte Nominé

Vice Présidente de l’Université de Lorraine en charge de la politique numérique.

Citation à retenir de la table ronde : “La mixité dans les groupes, je pense que c’est vraiment quelque chose d’important. Il y a homme‐femme, mais il y a aussi l’origine des formations qui doivent être différentes.”

Amandine Goujon-Zimmerlé

Présidente de Femina Tech et vice‐présidente de Grand Est Numérique. Elle est chef d’entreprise (SOS Micro 57).

Citation à retenir de la table ronde : « J’ai réussi à retourner la tendance mais ça a été très compliqué au départ de s’imposer. »

Marina Andrieu

Marina Andrieu, présidente de Girls in Tech Luxembourg et project manager de Nyuko.

Citation à retenir de la table ronde : « Il y a aussi une prise de conscience. Si l’on veut rester compétitif, si on veut être innovant, il faut de la diversité et de la mixité dans les organisations. Et heureusement il y a des gens pour porter ces initiatives. »

Back To Top